connaissance des plantes médicinales
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'if - Taxus baccata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerridwen
Fraxinus excelsior
Fraxinus excelsior
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2629
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: l'if - Taxus baccata   Sam 17 Nov - 9:27

Je vous relate un article du journal "l'ardennais" concernant l'if, je crois que cet arbre n'a encore été abordé dans le forum, c'est une bonne occasion d'en parler.

)O(



Un anticancer pousse sur les mails

















Publié le mardi 02 octobre 2012 à 07H06 -






















Le professeur hervé Curé, directeur de l'Institut Jean-Godinot à Reims









SEZANNE (Marne). Les ifs de Sézanne bordent joliment les mails.
Ils sont aussi à la base d'une chimiothérapie performante utilisée dans
le monde entier.


Ils n'étaient pas peu fiers les jardiniers de la Ville de
Sézanne en voyant les bouts d'if qu'ils ont taillés dernièrement s'en
aller en Normandie. À raison. Ces quelque 800 kg de pousses d'arbustes
sont la base d'un des traitements du cancer les plus utilisés.
Recherche de pointe
On
est loin d'un remède de grand-mère, cette démarche découle d'une
recherche de pointe réalisée dans les années quatre-vingt aux Etats-Unis
et en France. Tous les ans, au mois de septembre, les agents des
espaces verts de Sézanne taillent les nombreux ifs situés sur le mail
des Religieuses et le mail des Cordeliers, ainsi que les ifs du
cimetière. Rien de plus normal dans cet entretien régulier qui donne une
belle forme à ces conifères. Mais ces arbres qui font le cachet de
Sézanne, servent aussi, indirectement, à soigner de graves maladies.
Depuis
plus d'une dizaine d'années, la Ville de Sézanne donne gratuitement les
résidus de la taille à une société qui transforme ces épines en une
poudre servant de matière première à un traitement performant. La partie
taillée de la plante, ce sont les quelques centimètres qui viennent de
pousser en l'espace d'un an. Ce sont ces feuilles qui intéressent les
laboratoires.
Contre les tumeurs
« Nous
récupérons ces tailles d'ifs puis nous les séchons afin d'obtenir une
sorte de farine, que nous conditionnons », explique Jean-Marc Saulière,
de la société O'Plantes Médicinales, entreprise basée dans l'Eure. Selon
lui, ce produit est ensuite envoyé dans des laboratoires chargés de
fabriquer, à partir des feuilles d'if, plusieurs molécules de la famille
des taxanes, comme le paclitaxel, le docétaxel ou encore le
cabazitaxel. Ces dernières sont ensuite utilisées pour le traitement de
différentes tumeurs dans le cadre de chimiothérapies.
De
nombreuses collectivités ou châteaux ont donné leurs tailles d'if par le
passé, la demande est moindre aujourd'hui, car de nombreux traitements
sont synthétiques. « Il existe encore une forte demande de ces feuilles,
explique-t-on chez O'Plantes Médicinales, aujourd'hui nous collectons
des ifs en France, surtout en Normandie et en Bretagne. »
800 kg
Cette
année, Sézanne est l'une des rares villes de l'Est du pays qui a donné
ses tailles d'ifs. La cité des mails est un donateur de premier choix,
qui propose la qualité et la quantité. « Nous nous déplaçons loin pour
de grands volumes uniquement, remarque Jean-Marc Saulière, en plus l'if
doit être vieux et planté au nord du pays. Plus l'if est au nord, plus
la concentration en molécule est importante. Nous récoltons au mois de
septembre, au moment où il y a le plus de molécule dans l'if. »
Pour
être séchées, les pousses doivent être en bon état et fraîchement
coupées. Les 800 kg de pousses récupérées cette année donneront 350 kg
d'une matière sèche qui sera ensuite transformée en extrait puis en
médicament à l'issue d'un procédé synthétique.
« La fabrication du
traitement donné aux patients résulte en partie d'un processus
chimique, mais c'est toujours la plante qui reste à la base de ce
médicament », indique Rachel de Luca, directrice de Seripharm, une
société du Mans spécialisée dans la fabrication de traitements
anticancéreux.
Une pousse très lente
«
Sézanne a fourni une très bonne matière cette année, souligne O'Plantes
médicinales. Il n'y a pas d'ifs plantés spécialement pour la production
de la molécule, personne n'a pris le risque de se lancer dans une telle
culture car il faut attendre au moins sept ans pour que les pousses
d'ifs soient utilisées pour le médicament, la pousse de l'if est très
lente. C'est pourquoi nous ramassons dans les villes ou les châteaux. »
Et donc à Sézanne.
C'est sûr, lors de vos balades sur les mails, vous ne regarderez plus ces ifs taillés en boule de la même manière."

Source : Journal " l'Ardennais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
l'if - Taxus baccata
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taxus baccata
» Taxus baccata
» Taxus baccata des Aurès
» Mise en forme d'un Taxus baccata
» cryptomeri et taxus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les herboristes :: les plantes :: Monographies-
Sauter vers: