connaissance des plantes médicinales
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Romarin, Rosmarinus officinalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fanny
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12745
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Romarin, Rosmarinus officinalis   Lun 7 Nov - 8:29

Romarin, Rosmarinus officinalis

Son nom vient de Ros : la rosée et Marinus : marin

Noms vernaculaires : encensier, herbe aux couronnes, herbe aux cantonniers, rose marine, rosée de la mer, rose des marins, romarin des troubadours, bouquet de la vierge, encrisire.

anglais : rosemary, espagnol : romero, italien : rosmarino, portugais : alecrim, allemand : rosmarin


Le Romarin est un buisson bien connu, il pousse naturellement dans le bassin méditerranéen et s'est bien adapté dans les jardins plus au nord. La seule condition pour le cultiver : ne pas lui mettre les pieds dans l'eau l'hiver car, à l'instar du thym, de la lavande et de la sauge, autres lamiacées,  il craint le gel et l'humidité. C'est une plante très mellifère.


Le Romarin fait partie de ces plantes à qui l'on associe à la fois des propriétés médicinales, énergétiques, symboliques et spirituelles. Il revêt un caractère sacré. Cela est dû au fait qu'il fut reconnu et utilisé dès l'Antiquité, époque où les hommes avaient cette approche multiple du monde naturel, attribuant aux plantes des personnalités propres et souvent des pouvoirs divins.




Un protecteur

Les Égyptiens pensaient qu'il fortifiait les âmes et les préparait ainsi au voyage vers l'au-delà ; les grecs se confectionnaient des couronnes de Romarin pour stimuler leur mémoire ; les siciliens fabriquaient des poupées en brindilles de Romarin représentant l'être aimé afin de susciter l'amour en retour.

On le retrouve symbole d'amour, d'amitié, de souvenir et de fidélité. Il fut utilisé dans de nombreux rites nuptiaux et funéraires. Posé sous un oreiller il chasse les cauchemars. Brûlé dans une maison, il chasse les mauvais esprits, porte chance et purifie l'air - ce qui fut un usage très répandu pendant les épidémies de peste.


Il entre d'ailleurs dans la composition complexe du Vinaigre des Quatre Voleurs, un remède utilisé par des voleurs à Toulouse au 17ème siècle. Ils échappèrent à la Peste pendant une épidémie redoutable, quand ils furent capturés, on échangea leur vie contre leur recette.

En voici la recette, il serait aujourd'hui utilisé comme anti-infectieux, anti-poux, sur les ecchymoses, les piqûres d'insectes, les irritations de la peau, les inflammations de la gorge, il assainit le cuir chevelu, peut s'appliquer en compresse contre les rhumatismes :

2,5 litres de vinaigre de vin - 40g d'absinthe - 40g d'armoise - 40g de romarin
40g de sauge - 40g de menthe - 40g de rue - 40g de lavande
40g d'acore - 5g de cannelle - 5g de clous de girofle - 5g de noix de muscade - 5g d'ail

Laisser macérer 10 jours, le 11ème jour filtrer et ajouter 10g de camphre dissous dans 40g d'acide acétique cristallisé. Filtrer de nouveau.
Un remède traditionnel ancestral

Le Romarin entre dans la composition de nombreux remèdes traditionnels, la plus célèbre recette est certainement l'Eau de la Reine de Hongrie. Acqua Reginae Hungaricae.


« On vient de tous côtés, on jette de l’eau au visage de la Princesse, on la délace, on lui frappe dans les mains, on lui frotte les tempes avec de l’eau de la Reine de Hongrie ; mais rien ne la faisait revenir » La Belle au Bois Dormant, Charles Perrault.

La Reine Isabelle, au 16ème siècle, assura avoir reçu la formule d’un ange, elle préparait l’élixir qui lui rendit jeunesse et beauté à 70 ans passés.

« Moi Donna Izabella, Reine de Hongrie, âgée de 72 ans, infirme des membres et goutteuse, ai usé un an entier de la présente recette laquelle me donna un ermite que je n’avais jamais vu et n’ai su voir depuis ; qui fit tant d’effet sur moi, qu’en même temps je guéris et recouvrais les forces, de telle sorte que paraissant belle à chacun, le Roi de Pologne me voulut épouser ce que je refusais pour l’amour de NS. Jésus Christ, croyant que cette recette m’avait été donnée par un ange »


La recette originale est une distillation : 600g d'alcool rectifié, 950g de fleurs de Romarin, mettre le tout dans un vase bien bouché pendant 50 heures puis distiller. En prendre le matin une fois par semaine, 4 g avec de l’eau, lavez le visage tous les matins, frottez les membres infirmes.


Voici une recette sans distillation  : Faire macérer dans 1 litre d’alcool à 45 °, 100g de fleurs de Romarin et de feuilles dans un flacon de verre bien bouché, exposer au soleil pendant un mois en agitant fréquemment, passer et exprimer à travers un linge fin.


C'est une eau de jouvence utile sur les rhumatismes et tonique général. Cela peut s'expliquer aujourd'hui par les multiples recherches qui ont été faites et ont démontré le fort pouvoir anti-oxydant et anti-inflammatoire du Romarin. Il a également un pouvoir antalgique qui peut soulager les rhumatismes.



Le Romarin est une plante d'usage traditionnel dont les propriétés ont été validées par le monde scientifique, cela en fait une des plantes de référence en phytothérapie.
On utilise ses jeunes pousses feuillues, fleuries ou non. Fraîche ou sèche.


Le Romarin se prête à plusieurs préparations : infusion, teinture alcoolique, onguent, huile essentielle, vins médicinaux, lotions cosmétiques, bains


Sa composition est particulièrement  riche ce qui lui confère de multiples propriétés : flavonoïdes, diterpènes amers (rosmanol et carnosol), acides phénoliques, phyto-oestrogènes, huile essentielle (cinéole, alphapinère, camphre, bornéol, camphène), tanins, acides phénols ( acide rosmarinique, acide carnosique, acide caféique), acide ursolique et acide oléanolique.

Huile essentielle : Chémotype à camphre, Chémotype à verbénone, Chémotype à 1.8 cinéole


Propriétés et indications


anti-oxydant (agit sur le vieillissement cellulaire)

anti-inflammatoire (douleurs et inflammations - goutte, rhumatismes)

tonique (fatigue, convalescence, mémoire, concentration)

antalgique (douleurs localisées)

stimulant et protecteur hépatique (digestions difficiles)

diurétique

antibactérien (interne et externe)

antiviral

circulation sanguine périphérique (mains, pieds, jambes)

stimule la croissance des cheveux, assainit le cuir chevelu

anti-ulcéreux

antispasmodique (spasmes digestifs et utérins)

emménagogue (favorise l'apparition des règles)

régule la tension

aphtes et plaies buccales

troubles ORL (rhume, toux, sinusite, bronchite, asthme)

antifongique (mycoses)

digestif : fermentations intestinales, ballonnements, constipation

antistress



propriétés spécifiques de l'huile essentielle :

Chémotype à camphre - douleurs musculaires, crampes, entorses, analgésique, spasmolytique

Chémotype à verbénone - hépato-protectrice, surcharge pondérale, cellulite

Chémotype à 1.8 cinéole - affections des voies respiratoires



Modes de préparation et d'utilisation


L'infusion - une cuillère à soupe de la plante pour une tasse, infuser dix minutes dans l'eau bouillante. Prendre trois tasses par jour. Si vous faites une cure, prendre trois à quatre tasses par jour pendant au moins quinze jours.*

La teinture mère - remplir un bocal de plante et recouvrir d'alcool (alcool de fruit par exemple ou vodka, rhum). Laissez macérer pendant quinze jours en remuant de temps en temps. Filtrez et buvez à raison de trois cuillères à soupe par jour, diluées dans un peu d'eau.


Pour les troubles digestifs type ballonnements, constipations, fermentation, il est préférable de prendre le Romarin en tisane. Pour les troubles hépatiques, si vous n'avez pas de pathologie type hépatite ou cirrhose, vous pouvez prendre la teinture.


* le Romarin est contre-indiqué pour les personnes prenant un traitement anticoagulant, pour les femmes enceintes, en raison de son action hormonale pouvant déclencher des contractions utérines.


Les onguents se préparent à base d'huile essentielle, d'huile végétale et de cire d'abeille. Ils s'utilisent pour les applications localisées sur zones douloureuses. Le Romarin peut être associé à d'autres plantes.

recette : faire fondre au bain-marie, une cuillère à café de cire d'abeille non raffinée, deux cuillères à soupe d'huile végétale type tournesol.  Une fois la cire et l'huile mélangées, ôter le bain-marie du feu et incorporez deux à trois gouttes de Romarin à camphre. Mélangez bien et mettre en pot. Votre onguent doit être suffisamment mou pour être étalé facilement, si ce n'est pas le cas, rajoutez de l'huile pour le fluidifier.


Attention! Les huiles essentielles sont très volatiles, c'est la raison pour laquelle vous devez les incorporer en fin de préparation, quand votre mélange est en train de refroidir. Dans tous les cas, quand vous manipulez des huiles essentielles, faites attention à vos yeux.
Les huiles de massages se préparent également à base de l'huile essentielle du Romarin.

recette : préparez un flacon dans lequel vous versez 30 ml d'huile végétale ( de votre choix) et 10 gouttes d'huile essentielle.

-L'huile de Romarin à verbénone servira pour les troubles circulatoires des jambes, la cellulite, les amas graisseux.

-L'huile de Romarin à camphre servira aux douleurs musculaires, crampes et spasmes.

-L'huile de Romarin à 1.8 cinéole sert de décongestionnant des voies respiratoires. Vous pouvez la respirer directement deux à trois fois par jour ou l'appliquer en dilution sur les bronches.



Attention! certaines personnes sont allergiques aux huiles essentielles, faites toujours un test sur la peau et n'utilisez pas les trainements à base d'huiles essentielles sur le long terme, l'idéal étant trois à quatre jours d'affilée.



Autres utilisations

Le Romarin s'utilise également en soins cosmétiques pour une peau rafraîchie et rajeunie. Il suffit d'appliquer au quotidien sur la peau une infusion refroidie -attention, une infusion ne se garde pas dans le temps, il faut la préparer tous les jours. L'hydrolat peut également s'utiliser dans ce contexte et se garde plus longtemps, au frigo.

vin médicinal - On trouve plusieurs recettes de vins médicinaux à base de Romarin, ces vins ne sont plus utilisés aujourd'hui, ils peuvent cependant être préparés comme traitement d'appoint pour les troubles digestifs. Faites macérer un bouquet de Romarin dans un litre de vin, avec deux cuillères de miel liquide. Attendez quinze jours et filtrez.


Bain - jetez un bouquet de Romarin dans l'eau chaude de votre bain pour vous relaxez et stimuler votre circulation.
Le Romarin est bien entendu utilisé en cuisine pour accommoder les plats au même titre que le thym.

Vous pouvez vous préparer des huiles et vinaigres aromatisés au Romarin, vous aurez ainsi dans votre assiette ses saveur et ses bienfaits!


Vous l'aurez compris, le Romarin n’usurpe pas sa réputation de panacée!

j'ai écrit cet article pour le site de mon association Jardin de Simples, voici le lien original : jardin de simples

_________________
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-herboristes.forumactif.com
 
Romarin, Rosmarinus officinalis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le romarin (Rosmarinus officinalis)
» Rosmarinus officinalis- Romarin
» Rosmarinus officinalis 'Pointe du Raz' ( Fiche )
» Romarin, Rosmarinus officinalis
» Rosmarinus officinalis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les herboristes :: les plantes :: Monographies-
Sauter vers: